Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Docteurs à la recherche d'emploi

 

 

RAPPORT DE L’ATDocS SUR LE CHOMAGE CHEZ LES DOCTEURS EN SCIENCES (NOVEMBRE 2011)

 

 

ont participé à la réalisation de cette enquête, Dr. Insaf Bel Haj Ali, Imen Jrad, Dr. Randa Mejri et Dr. Rym Zakhama-Sraieb

 

 

Introduction

 

Le problème de chômage des docteurs scientifiques est un problème majeur qui reste jusqu’à présent ignoré et qui n’a pas pris l’ampleur qu’il mérite.

En effet, le nombre de chômeurs ne cesse d’augmenter d’une année à une autre vu que le nombre de postes ouverts (concours nationaux) est relativement faible par rapport au nombre de diplômés accentué par l’absence de structures dans le domaine public et privé qui peuvent absorber ce nombre croissant de docteurs.

Conscients de la gravité de notre situation, docteurs et doctorants sommes mobilisés pour créer une association (ATDocS) qui saurait constituer un réseau solide afin de favoriser la communication, améliorer la circulation de l'information susceptible d’intéresser ses membres, créer une dynamique collective productive et enrichissante pour nos horizons professionnels et enfin de développer des partenariats avec des organismes et les entreprises afin d’améliorer l’intégration et la réussite professionnelle des Doctorants et Docteurs.

Dans le cadre de l’association, et à partir de l’étude d’un échantillon représentatif de la communauté des docteurs scientifiques, nous avons essayé de mettre en évidence ses situations académique et socioprofessionnelle.

 

 

Enquête

 

Un tableau comprenant les informations suivantes (le nom, le prénom, les coordonnées, le numéro de la carte d’identité nationale, la date de naissance, la spécialité du doctorat, l’année d’obtention du diplôme, l’établissement de la thèse, les expériences professionnelle et pédagogique, et enfin la situation professionnelle actuelle)  a été envoyé à 700 chercheurs en mois de novembre.

Au total, 203 docteurs scientifiques ont répondu à notre enquêteet ont rempli le tableau que nous leur avons proposé.

Les spécialités des docteurs sont par ordre majoritaire les sciences biologiques, les sciences agronomiques, les sciences géologiques, les sciences physiques, la chimie, la biologie humaine, l’agroalimentaire, l’informatique, la psychologie et la finance.

 

1.   Répartition selon l’expérience pédagogique

 

Les docteurs ont une moyenne d’âge entre 33 et 34 ans à l’obtention de leur diplôme de doctorat. Parmi eux,  28,5% ont eu des heures de vacations aux universités durant leurs années de thèse, 47% ont décroché au moins un demi contrat, 1% ont eu la chance d’avoir au moins une année de contrat annuel et 37.5% n’ont pu avoir aucune expérience pédagogique durant leurs doctorats(Figure 1).

 

 

              Figure 1 : Répartition des Docteurs suivant l’expérience pédagogique(%)

 

 

2.   Répartition selon la situation professionnelle actuelle (Figure 2)

 

Il a été constaté que nos docteurs scientifiquesqui ont participés à l’enquêteseraient répartis comme suit :

  • 88% sont actuellement au chômage
  • 12% sont entrain de faire un post-doc
  • 14% sont des assistants contractuels
  • 4% sont des assistants vacataires
  • 5% exercent un autre métier

 

 

Figure 2 : Répartition des Docteurs suivant leurs situations professionnelles(%)

 

Le nombre de nos chômeurs ne cesse de s’accroître, sans oublier le fait que ce nombre est additif d’une année à une autre vu le taux minime d’embauche des docteurs aussi bien dans le secteur public que privé(Figure 3). 

 

 

Figure 3 : Croissance du taux de docteurs chômeurs depuis 2007 jusqu’à 2011

 

 

3.   Répartition du taux de chômage par tranche d’âge

Après des années (entre 3 et 7ans) de recherche, les docteurs scientifiques à la recherche d’emploi auraient une moyenne d’âge de 33 ans, en comptant le nouveaux diplômés de 28 ans et les anciens qui ont atteint l’âge de 37 ans et plus(Figure 4).

 

            Figure 4 : Répartition du taux de chômage par tranche d’âge

 

 

4.   Conclusion

Cette situation alarmantedoit être absolument prise en considération concrètement  et dans l’urgence. Plusieurs solutions peuvent être envisagées pour remédier au chômage chez les docteurs.

En effet, l’enseignement universitaire constitue le débouché  principal des docteurs. Par conséquent, beaucoup d’entre eux se retrouvent au chômage et ce, sans aucun statut. Pour permettre l’intégration professionnelle des docteurs dans le cadre de la continuité de  la recherche dans leur laboratoire d’origine ou effectuer des études postdoctorales, nous proposons  plusieurs réformes : 

 

o  Les structures de recherche devraient pouvoir bénéficier de chercheurs à plein temps recrutés sur statut de chercheur. Les laboratoires et unités de recherche présentent le besoin de recruter des compétences chercheuses en mesure de gérer les projets et travaux scientifiques et leur continuité.

 

o  Le recrutement sous forme de contrats de post-doctorant devrait être instauré de façon urgente : La concrétisation de cette initiative permettrait l’encouragement des docteurs élites à continuer d’évoluer en Tunisie principalement. Cela permettrait de faire face rapidement à la vague de chômage des doctorants et de valoriser leurs compétences au profit de notre pays.

 

o  Encourager le secteur privé à recruter des docteurs : Les compétences professionnelles et le potentiel d’innovation des docteurs doivent être rendus visibles par les recruteurs privés et doivent faire l’objet de campagnes de valorisation et marketing auprès des entreprises.

 

o  Une formation complémentaire pour l’acquisition d’un profil interdisciplinaire doit être mise en œuvre au profit des docteurs, au cours de l’élaboration de leurs travaux de thèse, pour leur permettre le recrutement dans les bureaux de transfert technologiques et dans les centres de ressources technologiques, technopoles et universités.

 

o  Une législation adéquate doit permettre aux titulaires de Doctorat en sciences d’avoir des activités de services dans le domaine de la santé ou de l’environnement, s’ils témoignent de la compétence nécessaire.

 

Il reste à envisager des solutions à court, moyen et long termes ce qui par la suite fera objet de rencontres et de communication entre les diplômés en question et l’état.
N’oublions pas le fait que cette étude a porté sur un échantillon informatif à notre avis mais qui n’englobe pas la totalité des chômeurs docteurs scientifiques et ne traduit pas la situation lamentable de tous les Docteurs chômeurs.

 

 

 

 

 



Calendrier
« Septembre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Dernières modifications